top of page

Les 5 erreurs à ne pas faire en démarrant l’AIP



L’AIP reste un protocole complexe. Du coup, il est normal de ne pas « tout » savoir au démarrage.


C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à un.e coach AIP pour ne pas tomber dans les pièges classiques que nous voyons chez nos clients qui ont démarré AIP seuls.


Voici les 5 erreurs que nous voyons le plus souvent :



1.Vouloir se lancer dans AIP trop rapidement

Il est important de bien préparer sur plusieurs semaines la transition vers l'AIP. Certains détails qui n’en sont pas peuvent se révéler être des éléments bloquants plus tard, voire même parfois des raisons d’abandon.

Préparer sa cuisine, ses courses, ses proches, ses recettes, ses rythmes alimentaires, chaque détail a son importance. On commence tout doux avec une phase de transition.



2. Considérer AIP comme un régime

Le protocole AIP n’est pas un régime pour perdre du poids. Se lancer dans l'AIP avec cette intention erronée peut entraîner des dégâts physiques et psychologiques importants. Il est donc très important de se questionner avec honnêteté sur le « pourquoi » de l’AIP avant de démarrer.



3. Négliger la partie mode de vie de l’AIP

La gestion du stress et des émotions font partie intégrante du protocole AIP sous 4 aspects :

  • Se reposer

  • Respirer

  • Bouger

  • Se relier aux autres.

Le fait de ne pas s’occuper de ces facettes en parallèle du protocole alimentaire peut souvent venir entraver l’apaisement des symptômes et prévenir le résultat espéré.



4. Fermer les yeux sur un trouble alimentaire

Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui démarrent AIP et qui ont essayé sans succès de nombreux autres régimes auparavant. Ces régimes peuvent avoir endommagé le comportement alimentaire, en créant des troubles alimentaires tels que l’orthorexie, l’hyperphagie, la boulimie, ou des tendances anorexiques.


Dans ce cas de figure, il est impératif de ne pas se lancer dans AIP sans un professionnel de santé qualifié dans les troubles alimentaires.



5. Oublier la fonction plaisir de l’alimentation

Nous ne sommes pas des robots. L’alimentation à un triple rôle de nutrition, de plaisir et de socialisation. Réduire le protocole AIP à la fonction de nutrition est une erreur importante qui peut avoir des impacts émotionnels non négligeables.


L’alimentation AIP se doit donc de rester savoureuse, réconfortante, chaleureuse. Les recettes ne manquent pas dans les différents blogs AIP. Enfin, un repas AIP est un repas qui se partage volontiers en famille et entre amis.




 

Article rédigé par Sonia Sidle, Coach AIP et fondatrice de Your Wellness Revealed

コメント


bottom of page